« Allez donc tuer ces gens qui m’indisposent ! »

Voilà bien une petite phrase qu’une de nos têtes couronnées de jadis aurait pu facilement prononcer. Et peut-être cela fut-il le cas… Ce qui est plus étonnant, en revanche, c’est qu’on trouve encore des gens aujourd’hui qui tiennent sans complexe ce genre de discours. En France, hein, pas uniquement dans ces contrées barbares où on repeint régulièrement les routes du sang des égorgés de droit commun. Et puis ces discours, ils ne sont pas tenus par des rois, hein (on n’en a plus, de toute façon), mais bien par des gens comme vous et moi.

Enfin, comme vous et moi, façon de parler, parce que, vous je ne sais pas, mais moi je ne me sens pas vraiment proche de cette mentalité.
Lire la suite

Faut-il battre les cons ?

Samedi dernier, un salon musulman organisé dans le Val-d’Oise s’est vu « perturbé » par deux Femen venues dénoncer, à grands renforts de tétons et de slogans, le rôle de la femme dans la culture musulmane.

Personnellement, je ne suis pas forcément en accord avec les Femen, car elles ont tendance à se perdre dans leurs combats faussement anarchistes et leurs vociférations dépoitraillées en mode soixante-huitarde sur le retour. Non pas que je conteste leurs prises de position, bien au contraire, mais c’est la manière qui me semble maladroite, inadaptée car destinée à choquer (encore que, bon, je ne me souviens pas avoir un jour été choqué par un nichon…) mais surtout bien en-dessous de ce qu’on pourrait attendre comme réponse aux différentes atteintes à la condition féminine. Là, à force de manifestations hystériques, ces femmes nuisent finalement à la cause qu’elles sont censées défendre. Et c’est bien dommage.


Lire la suite