Je vais (re)devenir riche et célèb’ !

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google+ Linkedin

Une fois n’est pas coutume, je vais me laisser aller à quelques confidences sur certains de mes projets en phase finale. Oui, je sais, j’aurais pu les garder pour moi mais, comme je sais que tout le monde m’aime, sauf ceux qui sont jaloux, je me suis dit que j’allais partager ces informations avec tous mes fans, un peu comme Lady Gaga (ouais, on va dire que vous êtes mes « little monsters », so cute !).Alors d’abord, sachez que tous mes projets ne visent qu’une seule et même finalité : me rendre riche et célèbre !

Bien évidemment, si vous prenez cette dernière affirmation au sérieux, il va se passer deux choses :

  • vous allez vous faire une image de moi encore plus déplorable que celle que vous avez déjà,
  • vous allez avoir du mal à trier le vrai du faux dans tout ce qui va suivre.

Quoi qu’il en soit, je sèmerai sans doute quelques petits repères pour indiquer aux plus obtus d’entre vous quand allumer leur second degré [ici, par exemple, mais c’est vous qui voyez…].

1. De ma prochaine richesserie

Des entreprises, j’en ai créées quelques unes ces 15 dernières années. Et si j’en ai également fermé deux ou trois c’est généralement parce que j’en avais cédé les actifs ou encore pour me lancer dans un nouveau projet plus stimulant. En tout cas, je n’ai jamais planté aucune, je veux dire par là que je n’ai jamais fait faillite ni « déposé le bilan » comme on dit, et c’est pourquoi je mets toujours le même entrain à développer de nouvelles activités.

Aujourd’hui, celle que je finit de préparer sera la suite logique de la précédente (ma petite maison d’édition dite « de l’Alambic ») puisqu’il s’agit d’une société d’assistance éditoriale pour auteurs auto-édités. En gros, ma société va proposer des services à tous ceux qui souhaitent publier un livre (particuliers mais aussi asso, entreprises, collectivités, etc.) qui iront de la correction à la diffusion en passant par la mise en page, la promotion, le conseil littéraire voire la stratégie de commercialisation via des canaux alternatifs de plus en plus efficaces.

Bref, aucun second degré dans ce qui précède, le nom et le site de la boîte devraient être rendus publics d’ici une semaine environ. Soyez au rendez-vous 😉

2. De ma future célébritude

Oui, je sais, je suis déjà pas mal connu dans mon quartier et certains membres de ma famille parviennent même à se souvenir de mon prénom. La plupart du temps, en tout cas. Pourtant, cela ne me suffit pas alors j’ai décidé de viser un peu plus haut en devenant un « artiste ». Ouais, carrément ! [Ok, là, vous pouvez considérer cette intro comme moyennement farfelue]

Certains se souviennent sans doute d’un bouquin que j’avais écrit il y a quelques temps sur le thème passionnant de « la gestion financière des entreprises en création » (une nouvelle version est en préparation). Eh bien je vais récidiver mais dans un registre un peu plus léger. Enfin, plus léger pour l’un de mes deux prochains livres en tout cas. Oui car, folie au pays des délires, je vais bientôt faire paraître, non pas un, mais DEUX livres ! Bon, quand je dis « bientôt », il faut quand même se remettre dans le contexte de l’édition, avec ses délais incompressibles, la nécessité de prévoir la distribution, tout ça. Mais, en l’occurrence, on va dire que ça se compte en semaines pour le premier et en mois pour le second (avant l’été en tout cas).

Les thèmes ? Totalement différents de ce que j’ai fait jusque là. L’un des livres sera un petit bouquin sur les inégalités hommes-femmes au travail que j’avais écrit dans le cadre d’un partenariat institutionnel mais qui a fini par être abandonné au dernier moment (hem ! j’en parlerai peut-être  une autre fois). Plutôt que de laisser le projet mourir avant d’être né, je l’ai donc repris à mon compte afin de le sortir sous mon nom, non sans quelques modifications évidentes, histoire d’éviter de froisser quelques susceptibilités. L’idée n’est pas d’en faire un succès de librairie, mais plutôt de lui laisser une chance de vivre sa vie auprès des lecteurs auxquels on le destinait.

Le deuxième livre sera quant à lui une fiction et, sachez-le d’ores et déjà, le premier d’une série de romans et de nouvelles que je trimballe dans ma tête depuis bien trop longtemps. Là encore, mon objectif est avant tout de réaliser quelque chose qui me tenait à cœur depuis des années. Mais bon, si ça m’apporte gloire et femmes faciles, je ne vais pas les rejeter, hein ! [NDLA : ma femme m’indique que pour le dernier point, elle s’en chargera elle-même, et que la seule chose qui sera au second degré, voire au troisième, sera la marque qu’elle fera au chalumeau « sur la vilaine figure de la première sal… qui essaiera de s’approcher de (son) mec » ! Il fallait que ce soit dit…].

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *