Il manque une case neuve à la sécurité routière…

Un lundi matin, dans un couloir de l’Hôtel Matignon.

«  Allo Bernard, c’est Manu. Tu as deux minutes, là ?
— Manu ! Ça faisait longtemps. Je suis content de t’entendre, je croyais que tu me faisais la gueule.
— Quoi ? Mais non, pas du tout ! C’est juste que depuis deux semaines, avec François, on est aux taquets. Déclarations, rencontres, commémorations, défilés… C’est simple, j’en suis à ne plus savoir quand j’ai changé de chaussettes pour la dernière fois.

Lire la suite

On ne peut restreindre une liberté qui n’existe pas

Depuis une semaine environ, les éditorialistes de tout poil et une partie de nos politiques brandissent la « liberté d’expression » comme nouvel étendard du combat qu’il est désormais de bon ton de mener. Certains veulent en restreindre la portée tandis que d’autres ne lui supposent aucune limite. Mais sait-on seulement de quoi on parle ?


Lire la suite

Bienvenue en barbarie !

Il y aura un avant et un après 7 janvier 2015. Un avant et un après « Charlie Hebdo ». Un avant et un après ce « C’est bon chef ! » prononcé comme une supplique — comme on aurait dit « Pitié ! » — par Ahmed, 42 ans, gardien de la paix, déjà à terre après un coup de feu et qui sera finalement abattu de sang froid d’une balle dans la tête par un animal cagoulé de noir, totalement hermétique à tout esprit d’humanité,  et qui prendra son prophète cette fois encore à témoin pour s’en féliciter.


Lire la suite

Arrêtons les régimes ! Ça tue les ours polaires…

Depuis quelques années, la communauté scientifique s’alarme de l’épidémie d’obésité qui frappe nos sociétés occidentales. Mais personne ne s’est visiblement préoccupé de l’impact drâââmatique de la lutte contre cette épidémie. Car, je vous le dis aujourd’hui, maigrir nuit gravement à l’environnement, contribue à l’effet de serre, entraîne la fonte des pôles et, par voie de conséquence, tue des millions d’ours polaires et de bébés phoques !


Lire la suite

Sévices de presse !

On a coutume de dire que les médias sont à la promotion d’un livre ce que les libraires sont à sa distribution : IN-DIS-PEN-SABLES ! Et donc, chaque fois qu’un éditeur (ou un auteur auto-édité) publie un nouveau livre, il passe invariablement par la case « Service de Presse » pour le faire connaitre. Je l’ai fait moi aussi, que ce soit en tant qu’éditeur ou en tant qu’auteur, et ce que je sais aujourd’hui… c’est que je ne le ferai plus ! Ou en tout cas plus de la même façon…


Lire la suite

Arrêtez de vouloir me rendre célèbre !

Depuis que je travaille à mon compte, c’est-à-dire plus de 15 ans maintenant, j’ai toujours été extrêmement surpris par le nombre considérable de gens qui veulent à tout prix que je devienne célèbre. Notez bien que je n’ai pas dit « riche et célèbre », mais juste célèbre. Sans doute cela tient-il en grande partie à la nature souvent impalpable de mes activités car, s’il est rare qu’on souhaite volontairement faire la fortune de notre garagiste, de notre plombier ou de notre épicier, il ne nous viendrait jamais à l’idée de leur proposer de troquer leurs factures contre de la renommée, de l’image, de la reconnaissance. En un mot, de la célébrité !

Lire la suite

Quand la Poste réinvente le SGDG

Neuf heures six, je me gare devant mon bureau de poste. Neuf heure sept, me voila dans la place, à deux mètres à peine du guichet dont l’actuelle occupante fait mine de ne pas m’avoir vu entrer. Blonde (ou pas !), la cinquantaine triomphante sous un maquillage délicatement déposé à la truelle, elle feuillette une liasse de documents d’un air soucieux sans lever les yeux sur moi. Sur le carrelage fraîchement lavé qui me sépare d’elle, un petit panonceau jaune fluo m’avertit des pires déboires articulaires s’il me venait l’idée saugrenue de m’aventurer sur ce terrain glissant. Bravant néanmoins la mise en garde, je m’avance prudemment en faisant crisser les semelles de mes chaussures :
Lire la suite