Arrêtez de vouloir me rendre célèbre !

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google+ Linkedin

Depuis que je travaille à mon compte, c’est-à-dire plus de 15 ans maintenant, j’ai toujours été extrêmement surpris par le nombre considérable de gens qui veulent à tout prix que je devienne célèbre. Notez bien que je n’ai pas dit « riche et célèbre », mais juste célèbre. Sans doute cela tient-il en grande partie à la nature souvent impalpable de mes activités car, s’il est rare qu’on souhaite volontairement faire la fortune de notre garagiste, de notre plombier ou de notre épicier, il ne nous viendrait jamais à l’idée de leur proposer de troquer leurs factures contre de la renommée, de l’image, de la reconnaissance. En un mot, de la célébrité !

Eh bien bizarrement c’est pourtant ce qu’on me propose assez régulièrement.

« Si vous écrivez dans notre magazine, vous gagnerez en réputation et en visibilité ! »

« Devenez notre expert éditorial et nous vous recommanderons auprès de nos meilleurs clients ! »

(lesquels me proposeront certainement le même type d’arrangement…)

« Au vu de la qualité de votre travail, nous pensons qu’il serait préférable pour vous de bénéficier de notre programme de mise en relation au lieu d’une simple rémunération à la tâche. »

Non mais, de quoi je me mêle ! Et si moi je trouve préférable de bénéficier d’une « simple rémunération à la tâche » ? Et si je voulais bêtement gagner ma vie au lieu de vous confier le soin de me rendre célèbre ?

Je n’ai pas demandé à mon banquier, à mes fournisseurs ou à mon épicier préféré si ça leur plairait que je leur paie leurs services avec un bout de ma renommée (très hypothétique, au demeurant), mais sans pour autant préjuger de leur réponse, je suis presque sûr qu’elle sera négative.

Je n’ai pas non plus annoncé à mes enfants que je pourrais bien un jour les nourrir de mon image au lieu de remplir leurs assiettes de denrées, certes plus vulgaires, mais ô combien plus consommables.

De la même façon, je n’ai pas encore trouvé le moyen d’alimenter efficacement le réservoir de ma vieille Xsara avec de la réputation. Sans doute un problème d’indice d’octane…

Enfin, j’hésite franchement à expliquer à mon percepteur que, cette année, j’envisage sérieusement de promouvoir ses services auprès de mes amis et clients au lieu de me contenter bêtement de lui régler ma taxe d’habitation ainsi que ma taxe foncière.

Donc, s’il vous plait, arrêtez de vouloir me rendre célèbre. Mon ego n’est malheureusement pas assez développé pour que ça m’intéresse vraiment. En revanche, n’hésitez pas à considérer mes (très !) modestes factures comme le moyen le plus efficace de m’apporter ces joies simples auxquelles j’aspire : manger, m’habiller, me loger.

Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *